Qu’est-ce qu’un sport doux ?

Afin d’éviter les chocs et les impacts, lors d’une activité, il est essentiel de bien choisir votre sport. Grâce à cela, vos articulations ne sont pas traumatisées. Ce type de pratique est connu sous le nom de sport doux. Il peut être pratiqué par tout type d’individu, quel que soit son âge, son poids ou son niveau sportif. À travers cet article, nous vous expliquons en profondeur ce qu’est un sport doux et les meilleures pratiques de cette catégorie. 

Le principe d’un sport doux

Comme son nom l’indique, le sport doux permet de pratiquer des exercices de manière douce. Par conséquent, vos chevilles ainsi que vos genoux ne souffrent pas des impacts ou des chocs que provoquent :

  • Les gestes brusques ;
  • La course ;
  • Les sauts.

Les pratiques faisant partie de cette catégorie sont considérées comme du sport, contrairement à ce que pensent beaucoup de personnes. En effet, malgré leur caractère doux, le pratiquant sera amené à optimiser son système respiratoire et à transpirer. 

Un sport doux favorise la mise en place d’exercices composés de mouvements bien étudiés. Cela permet un gain musculaire modéré, une protection du dos et évite d’engendrer toutes formes de lésions.

Les sports doux protègent les chevilles des impacts

Les sports doux à favoriser 

Le principe de cette catégorie de sport est la pratique d’exercices sans provoquer d’impacts. Cependant, il faut savoir qu’on dénombre pas mal d’activités dans ce cas. Par conséquent, pour bien les choisir, il faudra prendre en compte vos préférences en matière d’environnement.

Pour ceux qui désirent rester chez eux et pratiquer un sport doux, deux possibilités peuvent être citées.

  1. Le Pilates

    Pour vos débuts en Pilates, les pratiquants n’auront pas besoin de matériel bien spécifique. En effet, vous pourrez être orienté par des vidéos disponibles sur le web. Ces dernières vous donneront des conseils pour bien respirer, réussir vos placements et vous contracter sans fautes. Ainsi, les enchaînements sont sans risques de blessures et présentent une efficacité optimale. 

    En pratiquant régulièrement ce sport, vous pourrez renforcer vos muscles profonds et repositionner correctement le bassin et la colonne vertébrale. 

    Le Pilates

  2. Le yoga

    Des postures et des étirements sont la base du yoga. En effet, c’est un sport doux qui permet un gain de souplesse, tant au niveau des jambes que du dos. 

    Le yoga

En outre, pour les personnes qui aiment se retrouver dans l’eau, la pratique de la natation est considérablement recommandée. D’ailleurs, de nombreux experts le conseillent pour les patients souffrant de surpoids ou de douleurs articulaires. Vous pourrez même remarquer que c’est l’un des sports privilégiés pour les femmes enceintes. Car, elle ne présente pas de risque de blessures. C’est également le cas de l’aquagym.

la natation

Enfin, pour les amateurs de grand air, deux types d’activités douces peuvent être relativement intéressantes. 

  1. La marche nordique

    Peu connu des Français, son principe consiste à recourir à l’usage de 2 bâtons. Ce qui permet aux bras d’avoir un mouvement de balancier optimal. De plus, l’impact ressenti sur une marche classique est réduit sur la marche nordique. Car, la propulsion est plus efficace.

    La marche nordique

  2. Le cyclisme

    En choisissant de beaux parcours, vous pourrez profiter d’une activité sportive qui vous fera profiter de la contemplation de paysage fascinant. Pour ce faire, vous n’aurez qu’à vous équiper d’un vélo et choisir une selle confortable. En outre, pour l’intensité, elle dépendra de la vitesse de pédalage choisie par le pratiquant.

Read Previous

Comment agissent les semelles orthopédiques ?

Read Next

Pourquoi courir à jeun ?

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Most Popular