Pourquoi opter pour le jeune intermittent en sport ?

Le jeûne intermittent est assez similaire au jeûne partiel. En effet, le concept de ces deux modes d’alimentation se caractérise par des phases de privation de nourriture et des phases de prise d’aliments. Ces actions ont pour but de détoxifier l’organisme et de potentiellement perdre du poids. Cependant, pour un sportif, cette pratique est-elle conseillée ? Peut-il en tirer des avantages ? 

Les types de jeunes intermittents

Le jeûne intermittent peut être utilisé sous plusieurs formes.

Le jeune guerrier

C’est un régime qui consiste à manger uniquement le soir. Et, pendant la journée, il ne sera possible que de manger des légumes et des fruits.

Le jeune quatre tiers

Également connu sous le nom de régime Eat Stop Eat, ce jeûne intermittent consiste à ne rien manger pendant toute une journée. Ce type de privation se fait une fois par semaine. 

Le jeune intermittent

Le jeune 5/2

Ici, il ne faudra pas manger durant deux jours de la semaine. Cependant, ces 24 heures ne doivent pas être consécutives. Ajoutez à cela que pour le reste de la semaine, vos apports en calories doivent être faibles. 

Le jeûne Fasting

Pareillement appelé régime 16/8, c’est celui qui est le plus conseillé pour les sportifs. Très efficace, ce régime s’articule sur la réduction de votre nutrition à partir de 18 h. Ainsi, il ne faudra plus rien consommer pendant 16 jours. C’est une méthode assez facile pour jeûner. Pour la mettre en place, vous n’aurez qu’à dîner avant 19 heures et zapper la case petit déjeuner. 

Les bienfaits du jeûne intermittent pour un sportif

Les repas composés d’un taux de glucose élevé provoquent une augmentation de l’insuline. Ce qui provoque un stockage du glucose par le corps. Causant ainsi la constitution de masse de graisses. De ce fait, le jeun intermittent permet de baisser le niveau de glucose. Ce qui a pour effet la libération de l’hormone du glucagon. C’est une hormone qui indique à l’organisme de puiser dans les graisses afin de stabiliser le taux de glucose présent dans le sang. 

Ensuite, selon plusieurs études, pratiquer le jeûne intermittent, en sport, permet d’améliorer vos séances de cardio et de brûler plus rapidement les graisses. Car, votre sang est dénué de sucre. 

Améliorer vos séances de cardio

Après cela, il faut savoir que le jeûne intermittent n’influence en rien votre masse musculaire. Car, vous pourrez profiter d’un apport énergétique classique qui aura uniquement une influence sur la perte de poids. En effet, en l’espace de quelques semaines, vous pourriez perdre jusqu’à 5 kilos de graisse. Cependant, veillez à avoir une consommation équilibrée, avec une bonne source de protéines et de glucides. 

Pour un sportif qui adopte le régime de la restriction alimentaire à travers le jeûne intermittent va profiter d’un entrainement de meilleure qualité. Car, ce dernier va profiter d’un même niveau d’énergie. Mais d’une diminution du stress oxydatif qui est responsable des douleurs musculaires ressenties après un effort intense.

Les effets positifs du jeûne intermittent s’étendent également sur la réduction du risque d’avoir un cancer. Ainsi, vous avez un meilleur métabolisme avec une espérance de vie rallongée. Cependant, pour qu’il soit efficace, veillez à bien choisir les périodes de jeunes et l’apport calorique à consommer.

Read Previous

L’importance des omégas pour un sportif

Read Next

Implanter ses bureaux à Lille : par où commencer ?

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Most Popular