Les aides financières pour le changement de chauffage

La rénovation énergétique est un projet que bon nombre de Français veulent mettre en place, dans le but de faire des économies sur leurs factures d’énergie. De plus, c’est une action qui est très bénéfique pour l’environnement et le développement durable. Ainsi, pour encourager cette prise de conscience, le gouvernement a mis en place diverses aides pour le changement de chauffage. Cependant, il est important de comprendre que pour en bénéficier, chacune d’elle est encadrée par des critères d’acceptation bien précis. De ce fait, pour vous aider à choisir l’aide qui convient à votre situation, découvrez dans cet article, les spécificités de chaque aide pour le remplacement du chauffage dans un logement.

Les aides pour l’installation d’une chaudière à granulés

La chaudière à granulés est un mode de chauffage qui permet non seulement de faire des économies, mais préserve également l’environnement. Cependant, bon nombre de ménages se résignent toujours à l’acheter, en vue de son prix élevé. En effet, en moyenne, le budget d’installation varie de 10 000 à plus de 15 000 euros. Néanmoins, il est important de garder à l’esprit que c’est un investissement à long terme. Car, après son installation, le logement pourra bénéficier d’une énergie à partir des granulés de bois qui est à un prix très abordable. De plus, vous pourrez profiter des multiples aides à la rénovation énergétique, tels que :

  1. Ma Prime Renov’ peut vous faire bénéficier jusqu’à 11 000 euros ;
  2. la prime énergie permet d’avoir jusqu’à 4 000 euros d’aides ;
  3. la TVA réduite à 5.5 % ;
  4. l’éco prêt à taux zéro n’exige pas d’intérêt sur votre prêt. 

Il faut savoir que le montant dont peut bénéficier un ménage pour ces travaux varie principalement en fonction de leur revenu. Par exemple, dans le cas de Ma Prime Renov’, l’Anah, un foyer au revenu très modeste, peut profiter d’une aide s’élevant à 11 000 euros. Tandis que les ménages avec des revenus élevés bénéficient de 5 000 euros. 

Enfin, l’obtention de l’une de ces aides peut se faire uniquement en ayant recours à un artisan RGE pour l’installation de votre chaudière à granulés. 

Chaudière à granulés

Les aides pour l’installation d’une chaudière gaz à condensation 

Financer l’installation d’une chaudière gaz à condensation peut se faire grâce à 4 aides :

  1. MaPrimeRenov ;
  2. la prime énergie ;
  3. la TVA à moins 5.5 % ;
  4. l’éco-PTZ.

Cependant, il faut savoir que pour l’accès à ses aides, certaines nécessitent de faire partie d’une catégorie de revenu. Tandis que d’autres sont accessibles sans condition de revenu, comme c’est le cas de la prime énergie. Toutefois, toutes exigent l’intervention d’un professionnel RGE pour le remplacement de votre chauffage. Cependant, avant d’en sélectionner un, pensez à demander plusieurs devis.  

Pour ce qui est du montant, il varie d’une aide à l’autre. Ainsi, dans le cas de la prime énergie, le ménage peut bénéficier d’un montant allant jusqu’à 453 euros. Tandis que MaPrimeRenov’ vous permettra d’obtenir entre 500 et 1 200 euros. Dans le cas du prêt, le montant du crédit est limité à 30 000 euros. 

Chaudière gaz à condensation 

Les aides financières pour les travaux de remplacement d’une pompe à chaleur air-air

L’achat d’une pompe à chaleur air-air peut coûter jusqu’à 11 000 euros. Cependant, pour baisser ce montant, des aides à la rénovation énergétique sont disponibles. Ainsi, pour les travaux de remplacement d’une pompe à chaleur air-air, vous pourrez vous tourner vers la prime énergie. Pour ce qui est du montant, il dépendra de plusieurs paramètres, tels que :

  • le COP du chauffage ;
  • votre localisation ;
  • les revenus du foyer ;
  • le type et la superficie du logement.

Il y a également l’aide de l’Anah pour ce type de chauffage : MaPrimeRenov’ sérénité. Cependant, elle n’est accessible qu’aux ménages ayant effectué un bouquet de travaux. 

Enfin, il est conseillé de se renseigner auprès de votre commune, pour connaître les aides régionales et locales dont vous pouvez bénéficier. 

Travaux de remplacement d’un chauffage

Les aides pour l’installation d’un poêle à bois

Les propriétaires de maison qui désirent changer leur chauffage pour un poêle à bois peuvent bénéficier du dispositif Coup de Pouce Chauffage (CEE) qui est éligible pour tous les ménages, modestes ou aisés. Ils peuvent aussi se tourner vers MaPrimeRenov, l’éco-PTZ ainsi que l’impôt réduit à 5.5 %.

Pour conclure, vous pourrez également bénéficier des aides pour changer un poêle avec une cuisinière à bois, installer un PVT eau ou encore pour la mise en place d’une pompe à chaleur air-eau. Il ne faut pas oublier également qu’en France, des aides financières sont mises en place pour les travaux d’isolation de votre maison.

Read Previous

Préparer un voyage pour l’Inde

Read Next

Pourquoi faire appel à un chasseur immobilier ?

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Most Popular