Combien coûte un portage salarial ?

portage salarial

Le dispositif de portage salarial est une solution innovante qui combine les avantages du régime salarial et de l’entrepreneuriat. En effet, cette solution intermédiaire est de plus en plus convoitée, car elle ouvre à plus de liberté tout en maintenant un certain degré de protection sociale. 

Néanmoins, cette nouvelle forme de travail suscite beaucoup d’interrogations, notamment en ce qui concerne la rémunération. Dans cet article, on se penche un peu plus sur les éléments à prendre en considération pour calculer combien coûte un portage salarial. Les frais sont répartis entre les dépenses de gestion, les charges sociales et les frais professionnels. 

Voici tout ce qu’il faut savoir à ce sujet !

 

Comment calculer le salaire net en portage salarial ?

Le salaire net d’un employé en portage salarial se calcule à partir du chiffre d’affaires hors taxes. Dès la facturation des clients après une prestation donnée, on obtient le montant des ventes brut à la fin du mois.

Le calcul du salaire net

Il se calcule comme suit :

  • La société de portage salarial va d’abord soustraire les frais de gestion de l’entreprise. Ceux-ci s’élèvent parfois jusqu’à 10 % de la valeur du portage salarial. Ils sont consacrés pour la gestion administrative, comptable et financière de votre activité.
  • La deuxième étape consiste à calculer le salaire brut. Dans ce cas de figure, d’éventuels congés payés sont pris en considération.
  • Par la suite, on déduit les charges sociales du salarié porté. Ceci regroupe les assurances maladie, les droits de chômage et autres protections sociales. 
  • Cette fois-ci, le montant restant ne représente que 45 à 55 % de la somme initiale. Il s’agit du salaire net en portage salarial.

Comment optimiser sa rémunération nette en portage salarial ?

Il est possible d’augmenter son salaire net en portage salarial en se passant de certaines charges grâce au statut d’indépendant. En effet, le total peut atteindre les 70 % si l’on renonce aux frais déductibles (frais de fonctionnement, dont le transport et le repas, l’épargne salariale : tous les frais professionnels). Par ailleurs, certains frais refacturables peuvent être couverts par vos clients. 

 

Combien de temps peut durer un contrat de portage salarial ?

Tout comme pour les contrats de travail en entreprise classique, il existe deux types de portage salarial :

1 —Le portage salarial en durée déterminée (CDD)

Dans ce cas de figure, le salarié porté réalise des prestations sur une durée mentionnée sur le contrat. Lorsqu’il s’agit d’un CDD à terme précis, il peut être renouvelé deux fois. 

Néanmoins, la durée totale d’un contrat à durée déterminée en portage salarial ne doit pas dépasser les 18 mois, y compris les éventuels renouvellements. L’échéance du contrat peut être reportée de 3 mois d’un commun accord entre le salarié et la société de portage, ce qui l’amène à un total de 21 mois.

2 —Le portage salarial en durée indéterminée (CDI)

Un contrat de travail en portage salarial de durée indéterminée se rapproche énormément d’un CDI classique. Cette fois-ci, la date de fin de contrat n’est pas spécifiée, mais il comporte de nombreuses mentions obligatoires précisant les modalités de rémunération.

Il existe deux grandes différences entre un CDI en portage salarial et un CDI en entreprise :

  • D’un côté, la société de portage salarial n’est pas tenue d’assurer du travail à l’entreprise cliente ;
  • D’un autre côté, les périodes où le salarié n’assure pas de prestations ne sont pas rémunérées.

Comment choisir la durée d’un contrat salarial ?

Le choix entre CDI et CDD en portage salarial repose sur deux principaux paramètres :

  • En premier lieu, la durée des missions en cours de l’entreprise cliente. Si elles dépassent les 18 mois, on penche plus vers un CDI pour couvrir cette période.
  • Ensuite, la possibilité de décrocher de nouvelles missions nécessitant un portage salarial. Pour des prestations ponctuelles, un CDD est largement suffisant. Par contre, pour des services répétés, mieux vaut opter pour un CDI.

Combien coûte une garantie financière en portage salarial ?

L’avantage d’un portage salarial par rapport au titre d’entrepreneur autonome, c’est de ne pas perdre l’ensemble de ses revenus du jour au lendemain. La société de portage salariale déploie toute une stratégie à cet effet, et la garantie financière au portage salarial est au centre de cette politique.

La garantie financière fournit un certain degré de protection à l’entreprise cliente et aux consultants de portage salarial. Ce dispositif garantit que la rémunération, les indemnités ainsi que les cotisations sociales seront couvertes, quelle que soit la situation financière de la société de portage.

Depuis 2015, la garantie financière est une obligation légale en portage salarial. En d’autres termes, le salaire mensuel prévu est garanti et encadré légalement. Toute entreprise en portage salarial se doit d’avoir un certificat de garantie financière pour exercer ses activités.

La manière de calculer la garantie financière d’un portage salarial varie en fonction des années. Il a énormément évolué depuis 2015. Actuellement, le montant doit se situer dans la fourchette suivante : 

  • En 2018, le seuil minimal a été fixé à au moins 10 % de la masse salariale annuelle de la société sur l’ensemble de l’année précédente. 
  • D’autre part, il ne doit pas dépasser le double du plafond annuel imposé par la sécurité sociale.

On rappelle que les normes sont fixées par décret ministériel. Ainsi, la valeur de la garantie financière en portage salarial peut être réévaluée chaque année.

L’engagement écrit de la garantie financière est réalisé par l’établissement financier ou la compagnie d’assurance qui s’engage à être garant. Les conditions requises pour l’accorder reposent essentiellement sur le bilan financier de la société de portage les mois précédents. 

Parfois, certaines précautions sont mises en œuvre par le garant en vue de protéger son investissement. Il peut s’agir d’une caution ou d’un dépôt d’un certain montant en amont.

Certes, le portage salarial peut comporter des frais supplémentaires comparé au statut d’auto-entrepreneur, mais il s’accompagne aussi de nombreux avantages. À terme, c’est un investissement rentable à qui sait l’exploiter. On recommande de s’entendre avec la société de portage salarial sur les moindres aspects financiers avant de s’y engager.

Read Previous

Le golf est-il un sport ?

Read Next

Quelles sont les banques en ligne qui acceptent les chèques ? 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *